Site de l'Association TUJYA, médicale et humanitaire
  Ghardaia
 


Association de sensibilisation et d’information médicales

TUJYA

Commission de santé publique

Faculté de médecine de Tizi Ouzou

 

 

Rapport de la première partie de l’échange entre les associations « Art et Création » de Metlili Ghardaïa, et « TUJYA » de Tizi Ouzou.

 

 

Tout a commencé lors de la rencontre des membres des deux associations participant au séminaire national sur la lutte contre la drogue et la toxicomanie, organisé par l’office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, sous l’égide du ministère de la justice, les 26 et 27 juin 2007, à la capitale Alger. Ayant gardé le contact, avec des échanges de mails, l’idée de faire un échange entre les deux associations a mûri chez les membres de l’association Art et Création, une invitation fut adressée à notre association en début du mois de février pour un séjour d’échanges prévu pour début mars, coïncidant avec la célébration du festival du tapis à Ghardaïa. Un geste qui fut accueilli à bras ouverts, et qui se concrétisa dans les délais prévus.

 

L’invitation concernait une douzaine de membres pour une durée de quatre jours, selon les moyens de l’association d’accueil. Par compréhension, l’association TUJYA proposa de ne prendre en charge qu’une dizaine, afin de minimiser les frais. Une réunion fut tenue pour désigner les membres participants, par voie de vote, les membres initialement en contact, à savoir Lynda et Naima, ne se sont pas présentées comme candidates. Dix membres ont été donc désignés à l’issue de cette réunion, la liste fut faxée à l’association Art et Création. Ayant remarqué l’absence des deux membres contacts, une invitation spéciale fut faxée au nom de celles-ci, afin qu’elles puissent faire partie de la délégation. En fin de compte, l’un d’elle n’eut pas pu y participer, la liste comptait donc onze membres, comme suivent : Karima, Hamid, Brahim, Lynda, Fatma, Ali, Rachida, Mohand Ameziane, Tassadit, Hamida et le membre contact Lynda.

 

Le programme du séjour à la fois touristique et informatif nous a été faxé à l’avance afin de nous préparer. Ainsi, des réunions d’évaluation de la préparation des conférences et des expositions sur la santé de la femme et du nourrisson se tenaient régulièrement entre les membres de la délégation. A la veille du départ, tous les travaux étaient prêts. Des maquettes ont été empruntées à la bibliothèque de l’école de formation paramédicale afin d’illustrer les explications aux femmes.

 

Le moyen de transport restait, jusqu’alors, en doute, une demande a été adressée à l’Université, dans l’attente, l’association étudiait différentes possibilités, en sachant que l’association Art et Création assurait le transport à l’intérieur de la Wilaya de Ghardaïa. Deux jours avant le départ, un transporteur a été contacté pour nous assurer le voyage avec un prix arrangé. Nous avons eu  un immense soulagement en apprenant que l’Université nous accordait notre demande.

 

Le groupe se retrouva tôt le matin au portail de l’Université pour le départ, très rassurés de partir dans un cadre plus officiel qu’il n’aurait été avec un autre moyen de transport. Dans les bagages : les expositions, des copies de la revue de l’association dont le dossier était consacré à la santé de la femme, les maquettes de la grossesse …

 

Le voyage se passait très bien, pour la plupart c’était le premier voyage dans le sud, le groupe a traversé quelques six wilayas avant d’entrer à Ghardaïa. Un retard dû au mauvais temps, a fait qu’ils sont arrivés tard dans la nuit à METLILI, où un accueil très chaleureux et généreux les attendait chez le membre contact de l’association Art et Création : M. ABDELKRIM. Des dattes et du L’ben pour les accueillir, suivis d’un bon repas consistant en compagnie des autres membres de l’association d’accueil. Apres ce repos, ils ont été conduits à l’endroit réservé à leur hébergement, un appartement pas encore fini d’un ami de leur association, mis entièrement à leur disposition. Deux chambres séparées pour les garçons et les filles, celle des dernières au sous sol, et une chambre pour le guide du groupe et le chauffeur.

 

Il faut mentionner que le groupe a manifesté sa surprise quant à la qualité de l’accueil qui leur a été réservé, notamment par rapport aux moyens mis en œuvre pour les mettre à l’aise. « Nous avons entendu parler de l’hospitalité des habitants de la région, mais la réalité nous a agréablement surpris » affirmaient-ils.

 

En vue générale, ce qui a marqué les membres du groupe, c’est l’hospitalité des familles qui recevaient avec plaisir la délégation ainsi qu’un bon nombre des membres de l’association locale et leurs amis pour partager le déjeuner et le dîner, ainsi, chaque repas était pris chez quelqu’un, faut il seulement signaler les efforts particuliers de M ABDELKRIM et sa généreuse épouse ainsi que la disponibilité du guide Si SLIMANE qui faisaient tout pour que le séjour soit une réussite et réaliser le programme dans les délais prévus !

 

Le programme fixé était très riche et permettait au groupe de découvrir tous les endroits repères de la région, ainsi que de prendre part au traditionnel festival du tapis qui allait avoir lieu durant leur séjour.

 

Le programme d’une journée était très consistant, le groupe visitait différentes régions, ce qui fait que c’était fatigant mais plus passionnant. Les déplacements se faisant à l’aide du bus venu de Tizi Ouzou.

 

Le premier jour, le groupe a eu droit à un accueil officiel de la part des autorités locales, au niveau du salon d’honneur de l’APC de Metlili, avec des discours officiels de bienvenue. L’association TUJYA a manqué de présenter convenablement et fidèlement  la wilaya de Tizi Ouzou ne s’attendant pas à tant de protocoles, se contentant d’une brève description. Une telle démarche ne faisait que confirmer le sérieux de l’association « Art et Création ». Les membres ont émis la recommandation de préparer un document présentant la wilaya et ses spécificités, à emporter dans tous les déplacements hors wilaya. Note prise en compte.

 

Le séjour était très riche en programme, notre délégation a ainsi pu visiter différentes communes : SEBSEB, GHARDAIA, SOUAREG, ZELFANA.

Nos membres sont revenus très satisfait de tout ce qu’ils ont vécu, tellement qu’ils n’ont pas pu résumer un compte rendu fidèle.

 

Visite au complexe touristique avec accueil traditionnel : dattes et l’ben, dans les tentes, suivi d’un sortie vers les jardins du propriétaire, un déjeuner préparé avec la production locale de légumes et viande. L’après midi était marquée par une séance de discussion et partage autour d’un thé et de cacahuètes, sous les tentes toujours.

 

Vers SEBSEB, la région connue par la qualité de ses cacahuètes et ses pommes de terre, des plantations longent la route, de la verdure surprenante pour nos amis, pour enfin être accueillis avec la chaleur habituelle maintenant qu’ils ont connue, par le maire de cette commune, dans une structure abritant d’intéressantes activités de jeunesse, aussi bien pour les garçons que pour les filles. Et comme de coutume, le délicieux thé et les cacahuètes étaient au rendez vous.

 

L festival du tapis a été finalement reporté de quelques jours pour des raisons d’organisation.

 

 

« Dîner en plein désert » était la surprise du séjour, deux agneaux prévus à cet effet, égorgé, préparés sur place au milieu du désert, sous les étoiles et les petites étincelles du feu allumé à la fois pour se réchauffer et faire cuir la viande.

 

La fin du séjour approchant, et ainsi la journée de sensibilisation, programmée pour le dernier jour, en matinée dans une autre commune que Metlili, SOUAREG.

A la veille de l’activité, les membres furent rassemblés dans la grande salle de l’appartement, en présence des membres de l’association d’accueil, et quelques sages de la région. Dr SENGALI, a présenté un cours sur la communication après quoi, une discussion fut déclenchée sur le contenu de l’information à dispenser le lendemain aux femmes de SOUAREG, dans leur fête mondiale, le 08 mars 2008.

Nos amis nous ont fait comprendre que les garçons ne pouvaient pas présenter le travail qu’ils avaient préparé, selon les coutumes de la région, la mixité étant très limitée et également pour faciliter la transmission du message. Les garçons du groupe étaient bien entendu très déçus, mais après discussion et mure réflexion, se sont remis aux traditions locales et ont cédé à ce qui n’était finalement que les circonstances habituelles et normales de la région.

L’association locale a proposé, en outre dans la même soirée, d’aller rencontrer les élèves d’un lycée de la région, le lendemain,  pour répondre à leurs questionnements, notamment concernant la santé des jeunes filles, selon un jeune médecin local, fraîchement diplômé, qui a constaté ce besoin, mais malheureusement, notre groupe n’allait pas pouvoir assurer les deux activités au même temps !

 

Le matin venu, tout le monde s’est préparé, le matériel prêt, cap vers la commune de SOUAREG, à la maison de jeunes ou devait se faire l’activité de sensibilisation et d’information sur la santé de la femme et du nourrisson. Arrivés sur place, les visiteurs ont été reçus par les autorités locales et les responsables de la maison de jeunes, une petite réception à l’honneur des femmes actives de la région y était organisée, ainsi qu’en leur honneur. Apres quelques échanges, le travail commença, alors que les membres affichaient l’exposition dans la salle prévue à cet effet ; les femmes commençaient à arriver, timidement certes, mais elles s’installaient en effet dans la salle, de tous les ages, mais certaines attendaient que les garçons sortent pour entrer.

 

La préparation finie et le matériel en place, les filles commencèrent à donner les communications prévues, concernant les tumeurs du sein et l’autopalpation, le cancer du col, la grossesse et quelques situations d’urgence chez le nourrisson.

Les femmes, qui étaient environ une cinquantaine,  semblaient très intéressées, si ce n’étaient les cris des bébés présents, cela se concrétisant en effet à la fin de la séance de communications, où elles ne montraient aucune gêne à poser des questions relevant des thèmes proposés. Ajouté à cela, une trentaine de revues ont été distribuées aux femmes instruites, qui s’y intéressaient et que la langue française ne semblait guère gêner. L’exposition de même a attiré un grand nombre d’entre elles, concernant la contraception, les troubles du cycle, la stérilité, les fibromes utérins … Les intervenantes ne les ont pas laissées livrées à elles mêmes,  elles les accompagnaient et leur donnaient les explications nécessaires.

 

A la fin de l’activité, le matériel rassemblé et rangé, direction le hammam à la commune de ZELFANA, un bain offert à tous les membres par l’association Art et Création, qui tombait bien avec la fin du séjour, ça nous a procuré un énorme repos et ça nous a avant tout permis de connaître la région connue par sa source d’eau chaude, ce hammam justement.

 

Apres le déjeuner, le programme de l’après midi a été réservé à l’achat de souvenirs de Ghardaïa, le souk du KSAR. Les membres de l’association locale et également le guide n’ont pas quitté le groupe un instant, ils se sont divisés pour assurer l’accompagnement à tout le monde dans toutes les directions, selon leurs préférences. Un grand confort a été assuré à nos membres dans ce marché, sans oublier leurs efforts considérables pour les empêcher de se faire avoir par les marchands. A la fin des courses, en rentrant, pour les membres n’ayant pas satisfait leurs envies, notamment en coussins traditionnels, ils ont dépêché quelqu’un pour apporter ces produits à l’appartement et à un prix très raisonnable.

 

En début de soirée, le dernier dîner sera servi chez l’un de leurs amis. Une vidéo sur les activités de l’association a été diffusée, après quoi un mets traditionnel a été servi, le plat sucré à base de dattes et graisse a précédé le pain farci de « tchektchouka » propre à la région.

 

Après le dîner, une petite réunion d’évaluation a été tenue entre les membres des deux associations, afin d’entendre les remarques et appréciations, et envisager la suite de l’échange. Les présents ont pris la parole un à un pour donner leur appréciation du séjour, les membres de TUJYA impressionnés par le degré d’hospitalité dont ils ont bénéficié n’ont pas omis de souligner leur satisfaction du déroulement du séjour en général, de tout ce qu’ils ont appris des traditions et du mode de vie de la région, tous les sites touristiques qu’ils ont visités, et les effort déployés pour la réussite de la séance de sensibilisation avec les femmes de SOUAREG qui ont reçu des invitations à leur domicile. Tout ce qui a dérangé les membres c’est lors du dîner à la belle étoile dans le désert, où ils ont constaté la présence d’hommes qu’ils ne connaissaient pas, ceci ayant gêné surtout les filles. L’association Art et Création,  s’est excusé de n pas avoir présenté tout le monde, ce qui relevait d’un simple oubli, ils ont du ramener des spécialistes de la chose, des cuisiniers professionnels et bien sur quelques invités. Leur intention était de laisser place à la spontanéité dans le déroulement du la soirée, sans rassemblement, ni obligation quelconque à rester groupés, dans le but de mettre à l’aise les membres de TUJYA.

 

Les membres de Art et Création à leur tour ont exprimé leur satisfaction du déroulement du séjour, ils n’ont rien reproché aux invités.

 

A la fin de la réunion, l’association locale a émis quelques souhaits concernant un éventuel partenariat avec TUJYA permanent dans la réalisation de quelques projets :

 

-La deuxième partie de l’échange pour clôturer l’échange proprement dit est évidemment la première étape à venir dans le cadre de ce partenariat.

Cette étape sera organisée en partenariat avec une association culturelle, éventuellement de Ain El Hammam où active un membre de notre association et qui pourra nous servir d’intermédiaire.

 

-Formation d’une cellule d’information et de sensibilisation surtout concernant la santé de la femme ayant remarqué le manque et le retard de consultation ainsi que l’augmentation des maladies de cette tranche vulnérable de la population notamment les cancers du col et du sein. L’action consiste en la formation dans le temps de jeunes filles à la communication et les doter d’un savoir et de moyens d documentation leur permettant de transmettre des messages d’information et de prévention aux femmes de la région. Cela se fera grâce au déplacement d’un ou deux membres de l’association dans la région pour assurer des cycles de formation à ces jeunes filles pour une durée d’une semaine ou plus et dont les frais du transport seront pris en charge par l’association d’accueil.

 

-Des cours de langue kabyle à quelques membres de l’association pour commencer seraient souhaitables.

Ceci, ne relevant pas de nos compétences, nous soumettrons cette proposition à des associations culturelles de la Kabyle, cela sera certainement une démarche appréciée.

 

Apres la fin de la réunion, des photos de groupe ont été prises et un cadeau très représentatif tant du point de vue financier que patrimonial a été offert à notre délégation en guise de souvenir, un tapis artisanal de la région.

 

De retour à l’appartement, une réunion d’évaluation a été tenue entre les membres de notre délégation avec le chauffeur qui a fini par prendre une grande place dans le groupe, sortie avec une grande satisfaction du séjour et du comportement exemplaire des membres de l’association Art et Création. Il a été, en outre, vu qu’ils avaient exagéré en soulevant la remarque de la soirée dans le désert et que comparé à tout ce qui s’est passé de bon et de beau lors du séjour, ceci ne représentait en fait qu’un simple petit manque d’attention qui se voulait être un champ de liberté pour eux.

 

Vers trois heures du matin, les membres de notre délégation se couchèrent enfin pour prendre la route à cinq heures du matin. Comme à son habitude, le généreux ABDELKRIM refusa de les laisser partir sans petit déjeuner, il les invita chez lui à cette heure pour prendre un bon lait chaud avant de prendre la route, de plus, il leur fournit de quoi se rafraîchir durant le trajet.

 

C’est ainsi que s’acheva le séjour et donc la première partie de l’échange entre nos deux associations, en attendant de les recevoir à notre tour ici en Kabylie, éventuellement en été.

 

Le trajet fut lourd, avec le changement de milieu, et les habitudes prises durant le séjour, envers les lieux et les personnes.

 

 
  Site de l'Association TUJYA  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Site de l'Association "TUJYA"